Bonjour les amis,

Nous sommes déjà rendus dans les froidures de l’automne et, comme à chaque année, les secteurs ont entamé la session d’automne 2018 sur les chapeaux de roues. Les 4 secteurs ont procédé aux inscriptions et les cours sont déjà commencés. La pression était haute…

Vos bénévoles, que ce soit au conseil d’administration ou dans les 4 secteurs, avaient travaillé d’arrache-pied pour faire de 2017-2018 un franc succès. 

Ils voulaient s’assurer que 2018-2019 soit encore meilleure en vous offrant, dès l’automne, une programmation des plus stimulantes qui permettra à plusieurs d’entre nous de ne pas « s’encroûter » et, à la majorité, de s’amuser en apprenant. Lors de l’assemblée générale annuelle d’octobre 2017 tenue à Amos, et dans les minutes qui ont suivi les élections générales, les nouveaux élus, ainsi que ceux et celles qui voyaient leurs fonctions reconduites pour une autre année, se sont empressés de nommer leurs officiers pour la prochaine année.

Merci à l’équipe d’Amos pour avoir su relever le défi avec brio et de nous avoir si bien reçu lors de l’AGA l’an dernier.

1. Rencontres du conseil d’administration

Votre conseil d’administration s’est rapidement mis à l’ouvrage et s’est réuni à trois reprises en cours d’année.

Comme mentionné précédemment, la première rencontre s’est tenue immédiatement après l’assemblée générale afin de combler les postes-clés tels : la présidence, la vice-présidence, le secrétariat et la trésorerie. J’aimerais profiter de ce moment pour souligner le bon travail de votre vice-président sortant, M. Gérard Giguère et votre secrétaire-trésorière sortante, Mme Anne-Marie Lemieux pour leur disponibilité et pour leur excellent travail. La deuxième rencontre s’est tenue à Rouyn-Noranda au mois d’avril et la troisième, en septembre, à Palmarolle.

2. Entente avec l’UQAT

L’an dernier, je vous ai induit en erreur. Je vous avais déclaré que le protocole d’entente avec l’Université avait été signé mais il n’en était rien. À ce moment-là, les discussions n’étaient pas encore terminées. Il restait quelques points à finaliser.

Par la suite, la route a été parsemée d’embûches. Mme Johanne Jean, la rectrice, a quitté ses fonctions pour aller s’acquitter de nouvelles fonctions au sein de l’appareil gouvernemental et, son remplaçant, le recteur par intérim, ne voulait pas signer une entente qu’il ne serait pas en mesure de réaliser lui-même.

Le Conseil des ministres du Gouvernement du Québec, recommandé par l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec, a officialisé la nomination de M. Denis Martel. Il a ensuite fallu attendre que M. Martel soit suffisamment en contrôle de ses dossiers pour sortir le futur protocole d’entente des boules à mites. M. Martel a mandaté la Secrétaire Générale de l’UQAT qui a co-signé le protocole le mois dernier avec nos deux représentants sur le conseil d’administration, Mme Émilienne Laforge et M. Gérard Giguère.

3. Site web du Réseau

Je l’annonçais l’automne dernier, le site WEB du Réseau libre savoir, vieux de 13 ans, avait besoin de se faire faire un lifting; l’arrivée des nouvelles technologies l’exigeait. Le site est maintenant accessible avec les téléphones intelligents et les tablettes.

Le webmestre de la firme mandatée pour la modernisation du site, M. Stephen Burman, a donné quelques séances de formation à plusieurs membres bénévoles dans chacun des 4 secteurs à la fin de l’hiver. Ainsi, tous les secteurs étaient prêts pour la saisie de leurs données pour la programmation d’automne.

Vos bénévoles sont de retour sur les bancs d’école. Au fur et à mesure que leur apprentissage progressera, vous verrez les pages des secteurs être mises à jour et enjolivées. Je vous encourage à aller « surfer » sur le site web du réseau au www.rlsavoir.qc.ca.

Nous sommes présentement en discussion avec le webmestre pour développer une page dédiée à la documentation et une autre qui sera dédiée aux albums de photos.

4. Nouvelle édition du dépliant du Réseau libre savoir

Le dépliant publicitaire du Réseau libre savoir a été revu en profondeur et rafraichi. Son look est beaucoup plus attrayant. Le dépliant n’est pas encore sur le site web, mais il le sera bientôt.

5. Carte de membre

La carte de membre, énumérant les bénéfices offerts aux membres, semblait porter à confusion. Plusieurs membres interprétaient les textes à leur avantage au moment de l’inscription aux cours, ce qui a occasionné des coûts inutiles. Après discussions, le conseil d’administration a décidé de rayer tout ce qui était écrit à l’endos de la carte de membre lors de la réimpression pour 2018-2019.

6. Promotion du Réseau libre savoir

Il a été suggéré par un membre du comité de publiciser le Réseau libre savoir et ses 4 secteurs au sein de la population générale. Un sous-comité, composé de Mesdames Line Giasson, Yvonne Cloutier et de votre président-sortant, a été mandaté. Le texte est prêt. Il devrait paraître dans les journaux gratuits de la région, quelque temps au début de décembre. Un nuage plane à l’horizon… il y a des rumeurs à l’effet que les journaux actuels dans les publi-sacs ne seront plus produits.

7. Article promotionnel

Une carte magnétique (genre pour porte de frigidaire), donnant des informations générales sur le Réseau libre savoir et les numéros de téléphone à composer pour rejoindre les responsables des secteurs, a été produite et remise à chaque membre lors des inscriptions du mois dernier.

8. Révision des règlements généraux

Un sous-comité a été nommé pour revoir en profondeur les règlements généraux du Réseau. Mme Anne-Marie Lemieux, M. Gilles Gendron et votre président-sortant ont été assignés à cette tâche. Selon ces mêmes règlements, il revient à l’Assemblée générale d’entériner les changements. Comme vous avez pu en prendre connaissance, il y a un item à l’agenda à cet effet.

9. Salaire des professeurs

Les coordonnatrices d’un secteur ou deux ont reçu des demandes pour une augmentation des émoluments des professeurs. Certains professeurs, surtout ceux et celles dont leurs salaires leur servent de gagne-pain, sont insatisfaits des 30 $ l’heure qui leurs sont alloués. Le Conseil d’administration est conscient que le montant a été fixé il y a 14 ans et qu’il peut être temps de revoir les salaires à la hausse. Par contre, il faut considérer l’impact d’une telle augmentation dans les secteurs. Ce sujet sera abordé durant nos délibérés de ce matin.

10. Départs

Le secteur Abitibi-Ouest a vu son équipe diminuer assez dramatiquement. Deux des collaborateurs de Céline Hubert, Mesdames Yvonne Cloutier et Constance Aubin ont quitté Abitibi-Ouest.

Tout dernièrement, Madame Gaytane Trudel, la coordonnatrice du secteur Abitibi, a décidé de prendre une pause bien méritée. Elle désire s’éloigner de la pression continuelle que son poste de leader du secteur lui met sur les épaules. Gaytane ne quitte pas le réseau. Elle occupera d’autres fonctions moins stressantes au sein de son comité.

Merci à vous pour toutes les heures, toutes les nombreuses heures qui peuvent même se traduire dans certains cas en jours et en semaines, que vous avez pris sur vos loisirs pour les consacrer à vos concitoyens, les ainés dans vos secteurs respectifs.

11. Remerciements

Permettez-moi, en votre nom et en mon nom personnel, de remercier les coordonnatrices des secteurs pour leur implication et leur engagement indéfectibles : Madame Christine Delorme du secteur de la Vallée-de-l’Or, Madame Céline Hubert du secteur d’Abitibi-Ouest et Madame Gaytane Trudel du secteur Abitibi. Vous avez toute mon admiration. Encore cette année, vous avez su stimuler et encourager vos troupes à offrir des services de qualité à vos membres et à la population de votre région. Merci à mon équipe du secteur de Rouyn-Noranda pour leur dédication. Sans vous, le Réseau n’existerait pas.

Merci à toute l’équipe du conseil d’administration. Je le mentionnais l’an dernier et je le répète cette année encore, votre rôle est ingrat et souvent méconnu. Merci de voir au bien-être des secteurs en travaillant dans l’ombre. Les secteurs n’auraient pas le temps de voir à la publicité, aux ententes avec les partenaires et les commanditaires, aux structures ou aux uniformisations dans toute la région, et j’en passe.

N’oublions pas notre dévouée secrétaire. Mireille, sans toi, le conseil n’aurait pas d’âme. Tu es formidable… tu facilites la vie de tous les membres du conseil d’administration.

Enfin, merci à vous tous de vous être déplacés pour montrer votre support à votre organisation.

Le président,

Réal Roy